Traumatólogos especialistas de hernia discal en Madrid

Qui est une hernie discale lombaire ?

A propos d'un 95% du les hernies discales surviennent dans la région lombaire entre les vertèbres L4-L5 et L5-S1.

Pourquoi un hernie discale lombaire ?

La hernie discale lombaire est causée par un rupture de disque intervertébral, formé d'un anneau fibreux externe et d'un noyau pulpeux interne. On parle de cette pathologie lorsqu’elle survient entre les vertèbres L1 à L5.

La microchirurgie mini-invasive pour la hernie discale lombaire Elle est réalisée par des traumatologues spécialisés, dans le but de soulager la douleur du patient.

Tous les détails sur la hernie discale lombaire

Le disque intervertébral est une structure cartilagineuse située entre deux vertèbres qui constitue un point de connexion important entre elles. Cette structure remplit la fonction essentielle d’amorti et de répartition de la charge à laquelle est soumise la colonne vertébrale.

Le disque vertébral est composé de deux parties fondamentales :

  • Anneau fibreux externe : cet anneau est formé principalement de collagène, qui entoure le disque intervertébral et lui apporte solidité et stabilité.
  • Nucleus pulposus : situé dans la partie centrale du disque, le noyau est une structure gélatineuse dont la fonction principale est d'absorber les forces et pressions qui affectent la colonne vertébrale.

Dans le cas d'une hernie lombaire, il est important de souligner que l'extrusion discale peut survenir dans n'importe lequel des espaces intervertébraux situés entre les 5 vertèbres lombaires, les espaces L4-L5 et L5-S1 étant les plus fréquemment touchés.

La hernie discale lombaire est une affection qui peut être causée par diverses causes et facteurs. Parmi les principales causes figurent :

  • Vieillissement de la colonne vertébrale : Le processus naturel de vieillissement est l’une des principales causes de hernie discale lombaire.
  • Surcharge excessive sur le disque intervertébral: La hernie discale lombaire peut être liée à une surcharge excessive placée sur le disque intervertébral. En particulier, cette condition se manifeste le plus fréquemment aux niveaux L4-L5 et L5-S1, car ces disques supportent une charge axiale importante.
  • Métiers à risque : Certaines professions qui impliquent la manipulation manuelle de charges lourdes, des mouvements répétitifs ou l'exposition à des vibrations vertébrales peuvent augmenter le risque de développer une hernie discale lombaire. Dans les cas où un traitement conservateur, tel que utilisation d'une ceinture lombaire orthopédique , ne produit pas d'améliorations significatives, il peut être nécessaire d'envisager une microchirurgie pour hernie lombaire.
  • Surpoids, obésité et prise de poids pendant la grossesse: L'excès de poids, l'obésité et la prise de poids pendant la grossesse peuvent augmenter la pression sur les disques intervertébraux, ce qui peut contribuer à l'affaiblissement de l'anneau fibreux et augmenter le risque de hernies.

Les symptômes d'une hernie discale lombaire peuvent varier en fonction de l'emplacement et de la gravité de la compression de la colonne vertébrale. Parmi les symptômes associés aux différents niveaux de compression des racines nerveuses, on peut citer :

  • Compression au niveau L4 : Lorsque la compression affecte la racine nerveuse L4, les symptômes peuvent inclure des difficultés à marcher sur les talons, une sensation réduite dans la partie antéro-médiale de la jambe et une diminution du réflexe rotulien.
  • Compression au niveau L5 : Dans le cas de la compression de la racine nerveuse L5, il est courant de ressentir une faiblesse des muscles extenseurs du gros orteil, des extenseurs des doigts communs, du court extenseur des orteils et du muscle moyen fessier.
  • Compression au niveau S1 : Lorsque la compression est localisée sur la racine nerveuse S1, les symptômes peuvent inclure une faiblesse des muscles du triceps sural (pierres précieuses et soléaire), des muscles péroniers latéraux et du grand fessier. La perte de sensation se produit dans la plante du pied et le réflexe d'Achille est généralement affecté.

En plus de ces compressions, bien que moins fréquentes, des hernies peuvent survenir au niveau lombaire supérieur. Dans ces cas, lorsque les racines nerveuses L1, L2 ou L3 sont touchés, la douleur est concentrée sur la face antérolatérale de la cuisse et les muscles fléchisseurs et adducteurs de la hanche sont touchés.

En bref, présenter des picotements ou une faiblesse et un engourdissement des muscles sont quelques-uns des symptômes. symptômes graves pouvant indiquer la présence d’une hernie discale.

Le diagnostic de hernie discale lombaire nécessite une évaluation approfondie qui comprend un historique détaillé du patient, un examen physique approfondi et l'utilisation de différents tests de diagnostic. Parmi les tests de diagnostic les plus utilisés figurent :

  • Résonance magnétique: Cette étude joue un rôle fondamental dans le diagnostic de la hernie discale lombaire. Il permet de détecter une hernie ou une saillie discale et de déterminer s'il existe une compression de la moelle épinière ou des nerfs dans des zones telles que la zone centrolatérale, foraminale ou extraforaminale.
  • Radiographie lombaire : Grâce à cette étude, il est possible d'évaluer l'état dégénératif des disques intervertébraux, ce qui peut fournir des informations importantes pour la planification d'éventuelles interventions chirurgicales. Ils sont également utiles pour identifier des pathologies traumatiques telles que des fractures ou des luxations.
  • Électromyogramme (Aussi connu comme EMG ou myogramme) : est un outil précieux utilisé pour définir le niveau et l’intensité de l’implication des racines nerveuses ou de la moelle épinière dans la région comprimée.

Lorsque le traitement médical par analgésiques, anti-inflammatoires, antinévritiques et relaxants musculaires ne produit pas un soulagement suffisant de la douleur et que la douleur persiste dans le temps ou est très intense, une décompression chirurgicale du nerf ou du canal rachidien est généralement nécessaire.

Les interventions chirurgicales pour hernie discale lombaire les plus fréquemment utilisées aujourd’hui sont :

  • Endoscopie vertébrale avancée: Cette approche chirurgicale est la moins agressive et tend à entraîner moins de complications per- et postopératoires. Il se rétablit rapidement et le patient sort généralement de l'hôpital le même jour. Une formation approfondie et une expérience dans la technique avancée d’endoscopie rachidienne sont nécessaires pour obtenir un excellent résultat, ainsi que dans les différentes approches d’extraction de la hernie discale.
  • Microdiscectomie : La microdiscectomie implique une approche légèrement plus large que le traitement endoscopique, d'environ 3 centimètres. Cela peut entraîner une plus grande agression des muscles et des ligaments, ce qui peut entraîner une période postopératoire plus douloureuse.
  • Laminectomie et discectomie par chirurgie ouverte : La chirurgie ouverte de la colonne vertébrale est l’option généralement la moins recommandée tant qu’elle n’est pas nécessaire. Elle implique une ouverture plus large et représente la technique la plus agressive parmi les trois possibilités de récupération de la hernie discale lombaire.

Dans notre centre, notre traumatologues spécialisés dans la chirurgie des hernies discales lombaires à Madrid Ils donnent toujours la priorité à la microchirurgie mini-invasive pour traiter la hernie lombaire.

Lorsqu’on souffre d’une hernie discale lombaire, il est crucial d’éviter certaines activités et comportements qui peuvent aggraver la maladie. Parmi eux, il est possible de souligner :

  • Ignorer la douleur ou les symptômess : Faites attention aux signes d'aggravation ou à l'apparition de nouveaux symptômes pour consulter un médecin dès que possible.
  • Levage d'objets lourds : Porter des objets lourds peut exercer une pression supplémentaire sur la colonne vertébrale et augmenter le risque d'aggravation d'une hernie discale.
  • Faire des mouvements brusques ou se tordre le dos : Des mouvements brusques ou des torsions du dos peuvent entraîner une pression accrue sur le disque affecté et aggraver l'état.
  • Rester longtemps dans la même position: Maintenir une posture statique pendant des périodes prolongées peut augmenter la pression sur la colonne vertébrale et aggraver la hernie discale lombaire.
  • Négliger le contrôle du poids corporel : Un excès de poids peut augmenter la charge sur la colonne vertébrale.

Il est essentiel de traiter les hernies discales lombaires, car elles peuvent avoir de graves conséquences sur la santé et la qualité de vie. Parmi les conséquences possibles du non-recherche de traitement pour cette pathologie, on peut citer :

  • Aggravation de la douleur : Une hernie discale non traitée peut entraîner une douleur chronique et débilitante.
  • Complications neurologiques : La hernie discale peut comprimer les racines nerveuses ou la moelle épinière, provoquant des symptômes tels qu'un engourdissement, une faiblesse musculaire, des picotements et des difficultés à bouger les membres.
  • Dommages à long terme : La pression continue provoquée par la hernie sur les structures nerveuses et la colonne vertébrale peut causer des dommages à long terme si elle n'est pas traitée à temps.
  • Qualité de vie réduite: Les hernies peuvent provoquer des douleurs et des limitations, et si elles ne sont pas traitées, elles peuvent avoir un effet significatif sur la qualité de vie.

Ne pas prendre de mesures pour traiter une hernie discale lombaire peut avoir un impact négatif sur la santé et le bien-être à long terme. Il est essentiel de consulter un médecin et de suivre les recommandations des médecins pour traiter efficacement cette pathologie et minimiser ses conséquences.

Contactez-nous

CONSENTEMENT POUR LE TRAITEMENT DES DONNÉES PERSONNELLES ADVANCE ZENIT NANOSURGERY, SL est le responsable du traitement des données personnelles
de l'Utilisateur et l'informe que ces données seront traitées conformément aux dispositions du
Règlement (UE) 2016/679 du 27 avril (RGPD) et loi organique 3/2018 du 5 décembre
(LOPDGDD), les informations de traitement suivantes vous sont donc fournies :
Finalités et légitimation du traitement : prestation de services professionnels de santé et d’entretien
de l'histoire clinique de l'Intéressé (avec le consentement de l'intéressé, art. 6.1.a RGPD).
Critères de conservation des données : les données ne seront pas conservées plus longtemps que nécessaire pour
maintenir le but du traitement ou s'il existe des exigences légales qui dictent sa garde et quand
Cela n’est plus nécessaire, elles seront supprimées avec des mesures de sécurité appropriées pour garantir l’anonymisation des données ou leur destruction totale.

Communication des données : les données ne seront pas communiquées à des tiers, sauf obligation légale.

Droits qui assistent l'Utilisateur :

  • Droit de retirer son consentement à tout moment.
  • Droit d'accès, de rectification, de portabilité et de suppression de vos données, et limitation ou opposition à leur traitement.
  • Droit de déposer une réclamation auprès de l'Autorité de Contrôle (www.aepd.es) si vous estimez que le traitement n'est pas conforme à la réglementation en vigueur.

Coordonnées pour exercer vos droits :

  • ADVANCE ZENIT NANOCHIRURGIE, SL. CALLE CORAZÓN DE MARÍA, 78 – 28002 MADRID
    (Madrid).
  • Courriel : clinicaelgeadi@clinicaelgeadi.com
(+34) 910 053 900

Service d'urgence 24 heures sur 24

Calle Corazón de María 78 - Madrid
info@cirugiadecolumnavertebral.com

Laissez-nous un message avec vos questions ou suggestions et nous vous répondrons dans les plus brefs délais, Promis !

Expérience de certains de

Nos patients

Opération de hernie discale à Madrid | Endoscopie de la colonne vertébrale

A la pointe de la technologie

fr_FR

Avis important

L'ICAC, maintenant à Teknon à Barcelone

Ce mois de juin, Nous avons commencé notre collaboration avec la prestigieuse clinique barcelonaise TMEH pour offrir des services de colonne vertébrale au célèbre centre médical Teknon., l'un des principaux hôpitaux de santé en Europe. Grâce à cette alliance, nous proposons une approche globale et spécialisée avec les meilleures solutions pour ceux qui souffrent de problèmes de dos.

L'équipe humaine de l'ICAC, connue pour être au avant-garde de l'innovation en traumatologie, apporte désormais à Barcelone son talent et ses techniques avancées de chirurgie ultra-mini-invasive.

Cette collaboration avec TMEH au Teknon Medical Center nous permet non seulement de traiter plus de patients plus efficacement, mais renforce également notre engagement envers l'innovation et l'excellence en matière de soins de santé.

Nous sommes ravis de pouvoir offrir ces services dans l'une des villes les plus importantes d'Europe et continuer à diriger le domaine de la traumatologie et, dans ce cas précis, dans le traitement de la colonne vertébrale.