Médicos traumatólogos especialistas de lumbalgia en Madrid

Quel est le Lombalgie?

C'est le motif de consultation le plus fréquent en traumatologie, ainsi que la cause la plus fréquente de limitation des activités quotidiennes chez les personnes de plus de 40 ans. Il Le lumbago est une douleur qui survient dans la région lombaire ou, ce qui revient au même, dans le bas du dos.

Différences entre lumbago et sciatique

Il convient faire la différence entre un lumbago ou une sciatique. Dans le cas des lombalgies, la douleur est concentrée dans la région lombaire sans rayonnement précis vers d’autres zones du corps.

D'autre part, la sciatique est généralement une lombalgie due à l'irritation d'une racine nerveuse dans cette région et irradie à travers la région fessière ou les membres inférieurs.

Causes, symptômes et traitements des lombalgies

La lombalgie est un problème courant qui peut avoir plusieurs déclencheurs.

Environ 50% des cas de lombalgie sont dus à contractures ou altérations dégénératives de la colonne lombaire, et se résolvent généralement dans un délai de 7 à 10 jours. Cette forme de lombalgie qui dure au moins 6 semaines est connue sous le nom de lombalgie aiguë.

Lorsque la douleur persiste entre 6 et 12 semaines, elle est classée comme lombalgie subaiguë, et si cela se prolonge au-delà de 12 semaines, cela est considéré comme une lombalgie la chronique. Dans ces cas, un examen détaillé et des tests supplémentaires sont nécessaires pour identifier la cause sous-jacente de la maladie.

Les lombalgies ou les douleurs lombaires peuvent avoir des déclencheurs diverses structures anatomiques de la région lombaire de la colonne vertébrale: disques intervertébraux, vertèbres, ligaments, muscles, facettes articulaires, articulations sacro-iliaques, etc.

Pour comprendre plus en détail l'origine des lombalgies, nous les classons en mécaniques (90%) et non mécaniques (10%).

La Lumbago Mécanique provient de dysfonctionnements musculo-squelettiques de la colonne lombo-sacrée, qui génère des altérations structurelles/fonctionnelles :

  • Fractures vertébrales traumatiques ou pathologiques (ostéoporose ou métastases)
  • Hernie discale
  • Syndrome de l'espace fessier profond (syndrome pyramidal)
  • Instabilité segmentaire (spondylarthrose)
  • Sténose canalaire / Sténose foraminale
  • Spondylolyse / Spondylolisthésis
  • Scoliose

La lombalgie non mécanique Elle est nettement moins fréquente et peut avoir diverses causes sans rapport avec des dysfonctionnements structurels. Ces causes peuvent inclure :

  • Maladies inflammatoires : sacro-iliite, polyarthrite rhumatoïde, psoriasis, spondylarthrite ankylosante ou maladie de Crohn.
  • Spondylarthrite infectieuse : spondylarthrite ankylosante, spondylodiscite, tuberculose et ostéomyélite.
  • Tumeurs : tumeurs osseuses primitives, métastases, tumeurs rétropéritonéales et myélome.
  • Viscéral: douleurs d'origine gastro-intestinale, rénale ou gynécologique.
  • Maladies osseuses : Maladie de Paget et ostéomalacie.
  • Douleur neuropathique: fibromyalgie et neuropathie diabétique.
  • Troubles circulatoires : anévrisme aortique et vascularite.

Il le principal symptôme de la lombalgie est la douleur. Lorsque cette douleur dans la région lombaire est d'origine mécanique, elle se caractérise par une augmentation avec l'activité physique et un soulagement par le repos, un traitement analgésique-anti-inflammatoire et une augmentation progressive de l'activité. En général, cela n’interfère pas avec le sommeil nocturne, même si dans certains cas, cela peut rendre difficile l’obtention d’un confort de sommeil complet.

Dans le cas du 10% de lumbago non mécanique, il est courant de ressentir des douleurs matinales et un trouble du sommeil évident.

Le repos est généralement insuffisant pour l'amélioration du patient et le diagnostic est crucial pour un traitement adéquat de la blessure.

Pour effectuer une correction diagnostic de lumbago Il est nécessaire d’avoir un historique médical détaillé avec un examen physique complet :
  • Dans les antécédents médicaux, les antécédents personnels et les pathologies en cours sont étudiés. De même, les causes des douleurs (mécaniques ou inflammatoires) sont identifiées, faire la distinction entre lombalgie et lombosciatique, et en contrastant différentes variables telles que l'évolution de la douleur.
  • Lors de l'examen physique, le patient est évalué. Le type de démarche, l'attitude posturale et les limitations fonctionnelles dans les positions d'examen sont des facteurs déterminants dans le diagnostic. Lors de l'examen, la mobilité active est évaluée dans tous les plans (distance doigt-sol, test de Schöber, latéralisations et rotations), l'éventuelle atteinte des racines, de la hanche et des articulations sacro-iliaques est évaluée et sa nécessité. tests d'allongement des racines (Lasègue, Bragard, marche pointe-talon) et explorez les altérations de force, les atrophies ou les altérations des réflexes.
Le diagnostic de cette affection est confirmé par les examens complémentaires suivants :
  • étude radiologique: C'est un test essentiel qui doit être le premier réalisé sur le patient.
  • Résonance magnétique: C'est le meilleur test pour identifier les blessures trouvées dans les tissus mous. Il est fondamental dans le diagnostic de sciatique, suspicion de malignité, d'infection ou de déficit neurologique.
  • Tomodensitométrie: Il s'agit d'un test très utile dans l'évaluation structurelle osseuse de la vertèbre et le résultat peut nous aider à identifier une sténose vertébrale ou des malformations vertébrales.
  • Test complémentaire GGO: Pour diagnostiquer des tumeurs, des inflammations ou des infections, le test complémentaire GGO est utilisé.
  • Électromyogrammes/électroneurogrammes- Des études de neurophysiologie (électromyogrammes/électroneurogrammes) sont utiles pour évaluer Altérations neuromyopathiques contribuant à la douleur lombosciatique.

Il traitement des douleurs lombaires Elle peut être conservatrice ou chirurgicale. Le choix entre les deux approches repose sur la nature de l’affection sous-jacente à l’origine de la lombalgie ou de la sciatique, ainsi que sur l’intensité et la durée de la douleur. La La chirurgie est principalement pratiquée en cas de sciatique ou de hernie lombaire..

Dans la plupart des cas, le traitement initial des lombalgies comprend l’utilisation d’analgésiques, d’anti-inflammatoires et de relaxants musculaires, appuyés par une thérapie de rééducation physique active.

L'importance d'éviter le repos au lit et les manœuvres passives est soulignée, ainsi que de corriger les mauvaises habitudes posturales, de maintenir un poids corporel adéquat et d'arrêter de fumer. De plus, le maintien d’un tonus musculaire efficace dans la région dorso-lombaire et abdominale joue un rôle crucial dans la prévention et la réduction des rechutes.

L'approche thérapeutique peut varier en fonction de l'intensité et de la durée du processus, ainsi que de la réponse au traitement conservateur. Dans certains cas, lorsque le traitement conservateur est insuffisant ou que des rechutes fréquentes surviennent, l’option d’une intervention chirurgicale peut être envisagée.

Il est important de noter que certaines activités physiques peuvent être bénéfiques pour les personnes souffrant de lombalgies. L'exercice régulier comme la marche, la natation et le yoga peut aider à soulager les symptômes. Il est conseillé de se rendre à notre traumatologues spécialisés dans les lombalgies à Madrid traiter la pathologie de manière particulière et personnalisée, ainsi que convenir d'une série d'exercices à domicile pour les lombalgies, ou utilisation de ceintures lombaires.

Avant d'envisager une intervention chirurgicale, les patients se rendent généralement dans un physiothérapeute traitant la compression lombaire. Si ce traitement conservateur ne fonctionne pas, on a recours à la chirurgie de décompression lombaire, rapide et avec des risques minimes.

La décompression lombaire est utilisée pour traiter les conflits neuronaux, qui est une cause fréquente de douleurs dans le bas du dos. Cette procédure consiste à retirer une partie de l'os qui exerce une pression sur la racine nerveuse, créant ainsi de l'espace et soulageant la pression. Parmi les options de décompression lombaire, vous pouvez envisager microdiscectomie et laminectomie lombaire comme alternatives efficaces.

La chirurgie de fusion lombaire est une approche très efficace dans le traitement des douleurs lombaires. Il est généralement appliqué dans patients souffrant de spondylolisthésis ou de processus dégénératifs du disque lombaire. Cette technique est connue sous le nom arthrodèse lombaire et s'est avérée être une procédure efficace pour stabiliser et soulager la douleur dans la région lombaire.

Lors d’une opération de fusion lombaire, le chirurgien accède à la colonne vertébrale par une incision dans le bas du dos. Ensuite, les parties endommagées du disque intervertébral sont retirées et les surfaces osseuses adjacentes sont préparées pour la fusion. L'étape suivante consiste à insérer des greffons osseux entre les vertèbres affectées. Ces greffes favorisent la formation d'une nouvelle masse osseuse et favorisent l'union des vertèbres.

Dans certains cas, des dispositifs tels que des plaques ou des vis peuvent être utilisés pour fournir un soutien et une stabilité supplémentaires à la colonne vertébrale pendant la fusion. L'intervention chirurgicale se termine par la fermeture de l'incision. Durant toute la période de récupération, Les os fusionnent progressivement, créant une colonne vertébrale plus stable et soulageant les douleurs dans le bas du dos. Il est important de noter que l’opération de fusion lombaire doit être réalisée par une équipe médicale spécialisée dans la colonne vertébrale pour garantir des résultats optimaux et minimiser les complications.

Les douleurs lombaires sont souvent débilitantes et ont un impact significatif sur la qualité de vie des personnes. Heureusement, bon nombre des causes qui en sont à l’origine sont évitables. Les stratégies pour prévenir cette blessure comprennent :

  • Maintenir une bonne posture: Une bonne posture est essentielle pour prévenir les douleurs lombaires. Lorsque vous marchez, êtes debout ou assis, il est important de garder le dos droit et les épaules baissées.
  • Renforcer les muscles centraux: Les muscles centraux, qui comprennent les abdominaux et le bas du dos, jouent un rôle crucial dans la stabilité de la colonne vertébrale. Effectuer des exercices de renforcement, tels que des redressements assis et des exercices pour le dos, peut aider à prévenir les douleurs lombaires.
  • garder un poids santé: L'excès de poids peut augmenter la charge sur la colonne lombaire et augmenter le risque de lombalgie.
  • Évitez les charges excessives- Lors du levage d'objets lourds, il est important d'utiliser des techniques de levage appropriées.
  • Exercices de repos et d'étirements- Un repos adéquat est essentiel au maintien de la santé du dos. Des étirements réguliers pour maintenir la souplesse des muscles et des articulations du dos.
  • mobilier ergonomique: Il est important d’utiliser, tant au travail qu’à la maison, des meubles ergonomiques qui favorisent une bonne posture.
  • Évitez le mode de vie sédentaire: Un mode de vie sédentaire peut augmenter le risque de lombalgie.

Il est essentiel que, si des symptômes apparaissent, des soins médicaux soient recherchés dès que possible pour éviter une aggravation de la maladie.

Contactez-nous

CONSENTEMENT POUR LE TRAITEMENT DES DONNÉES PERSONNELLES ADVANCE ZENIT NANOSURGERY, SL est le responsable du traitement des données personnelles
de l'Utilisateur et l'informe que ces données seront traitées conformément aux dispositions du
Règlement (UE) 2016/679 du 27 avril (RGPD) et loi organique 3/2018 du 5 décembre
(LOPDGDD), les informations de traitement suivantes vous sont donc fournies :
Finalités et légitimation du traitement : prestation de services professionnels de santé et d’entretien
de l'histoire clinique de l'Intéressé (avec le consentement de l'intéressé, art. 6.1.a RGPD).
Critères de conservation des données : les données ne seront pas conservées plus longtemps que nécessaire pour
maintenir le but du traitement ou s'il existe des exigences légales qui dictent sa garde et quand
Cela n’est plus nécessaire, elles seront supprimées avec des mesures de sécurité appropriées pour garantir l’anonymisation des données ou leur destruction totale.

Communication des données : les données ne seront pas communiquées à des tiers, sauf obligation légale.

Droits qui assistent l'Utilisateur :

  • Droit de retirer son consentement à tout moment.
  • Droit d'accès, de rectification, de portabilité et de suppression de vos données, et limitation ou opposition à leur traitement.
  • Droit de déposer une réclamation auprès de l'Autorité de Contrôle (www.aepd.es) si vous estimez que le traitement n'est pas conforme à la réglementation en vigueur.

Coordonnées pour exercer vos droits :

  • ADVANCE ZENIT NANOCHIRURGIE, SL. CALLE CORAZÓN DE MARÍA, 78 – 28002 MADRID
    (Madrid).
  • Courriel : clinicaelgeadi@clinicaelgeadi.com
(+34) 910 053 900

Service d'urgence 24 heures sur 24

Calle Corazón de María 78 - Madrid
info@cirugiadecolumnavertebral.com

Laissez-nous un message avec vos questions ou suggestions et nous vous répondrons dans les plus brefs délais, Promis !

Expérience de certains de

Nos patients

Traumatologues experts en lombalgies à Madrid

Chez ICAC, nous sommes spécialistes des affections lombaires et cervicales

fr_FR